Réinitialisation : un Airbag contre les pertes

Les ETP de Leverage Shares présentent une variété de facteurs de levier – offrant des rendements amplifiés sur des transactions simples. Cependant, comme il est bien connu, il n’existe pas de repas gratuit : une exposition supplémentaire va de pair avec une prise de risque supplémentaire. Saisir la tendance peut être lucratif, mais agir au mauvais moment pourrait amplifier les pertes en un clin d’œil.

En théorie, un produit à effet de levier 3x pourrait devenir sans valeur si l’action sous-jacente perdait plus qu’ 1/3 de sa valeur au cours de la journée de négociation.

Pour cette raison les ETP de Leverage Shares sont munis d’un « mécanisme d’airbag » intégré à la méthodologie des indices qu’ils suivent et au processus d’administration de chaque produit, afin de pouvoir le reproduite le mieux possible. Cette fonctionnalité est déclenchée aussitôt que l’action sous-jacente perd plus de x% (en indices à effet de levier) ou s’apprécie de plus de x% (en indices en position vendeur) au cours d’une session de négociation par rapport aux valeurs à la fermeture de la journée précédente. Le trading est alors interrompu pendant que les prix sont recalculés par échelon de cotation au cours d’une brève période de temps (environ 10-15 minutes). Le recalcul s’effectue en utilisant les prix des actions sous-jacentes pendant ce temps. Ensuite, le trading reprend comme s’il s’agissait d’une toute nouvelle journée de négociation.

Les valeurs de déclenchement pour la plupart des ETP de Leverage Shares (mais pas pour tous) sont comme suit :

Facteur de levier Valeur de Déclenchement (x)
21 -25%
3 -16.67%
-1 50%

Cette fonctionnalité a des caractéristiques uniques en fonction du scénario.

Scenario 1: “Dérapage”

Considérons une action hypothétique négociée au NYSE avec une valeur de $350 à la fermeture de la journée précédente et un ETP 3x initial fixé à $100. Dans ce scenario, le prix de l’action subit un déclin au cours de la journée et l’action termine à 32.67% de moins que sa valeur à la clôture précédente. Un ETP 3x sans le « mécanisme d’airbag » subirait une perte de valeur spectaculaire et serait presqu’anéanti, perdant en théorie 32.67% x 3 = 98% de sa valeur.

Cependant, avec le « mécanisme d’airbag » activé, l’ETP est rebasé à 11h30 (supposant que l’action sous-jacente ait chuté de 16.67% vers 11h15), l’ETP 3x est réinitialisé et le reste de la session est traité comme une toute nouvelle journée. Une autre réinitialisation survient à 13h30 (lorsque l’action baisse d’encore 16.67% par rapport au prix lors de la première réinitialisation) et l’ETP 3x est réinitialisé à nouveau. La troisième réinitialisation a lieu à 16h00 et l’ETP 3x est encore une fois réinitialisé. Suite à ces rééquilibrages en cours de journée, l’ETP 3x n’a chuté que de 68% à la fin de la journée. De tels « rééquilibrages intrajournaliers » peuvent avoir lieu plusieurs fois tout au long de la journée de négociation (c’est-à-dire à chaque fois que l’action sous-jacente baisse de 16,67%).

Scénario 2: “Rebondissement en forme de V”

De nouveau, considérons une action hypothétique avec une valeur de $350 à la fermeture de la journée précédente et un ETP 3x initial fixé à $100.

Dans ce scénario, l’action subit un déclin continu jusqu’au seuil de 16.67% vers 11h30, ce qui enclenche la réinitialisation. Cependant, après le rééquilibrage, l’action sous-jacente remonte progressivement et parvient à terminer à +0.5% à la fin de la journée. Ceci signifie qu’un ETP 3x d’une valeur initiale de $100 3x et sans le « mécanisme d’airbag » aurait augmenté en valeur de 1.5%.

Suite au rééquilibrage intrajournalier, le reste de la session de négociation après 11h30 est traité comme une toute nouvelle journée, et l’ETP 3x a diminué de 23% en fin de journée
Explication de la Performance du « Mécanisme Airbag »

Lorsque la fonctionnalité est enclenchée, les effets en fin de journée peuvent être résumés comme suit :

  1. Si l’action sous-jacente remonte après le rééquilibrage intrajournalier, l’ETP peut faire moins de gains que ceux normalement attendus d’un ETP à effet de levier sans « airbag » .
  2. Si, cependant, l’action sous-jacente continue à baisser après l’enclenchement du rééquilibrage, l’ETP peut perdre moins qu’un ETP à effet de levier sans « airbag ». Si la chute de l’action est sévère, « l’airbag » peut éviter que l’ETP ne s’effondre en cours de journée et devienne sans valeur.

La limitation de performance liée à « l’airbag » sur un ETP à effet de levier suite à un rééquilibrage intrajournalier équivaut en somme à une assurance encourue par l’investisseur pour éviter des pertes potentiellement dévastatrices. Cette assurance demeure activée pendant les heures de marché du NYSE.

Il convient également de noter que même si toutes les actions ont une volatilité directionnelle intrajournalière, l’ampleur du mouvement nécessaire pour déclencher le «mécanisme d’airbag» est assez considérable. De plus, le gestionnaire de portefeuille pour l’ETP de Leverage Shares négociera l’action sous-jacente pendant la période de rééquilibrage en vue de restituer au plus près le rééquilibrage de l’index. Néanmoins, étant donné que la valeur résultante est issue d’un calcul théorétique basé uniquement sur des prix observés ex post, l’ETP de Leverage Shares ne pourra pas reproduire parfaitement le rééquilibrage de l’indice.

Les investisseurs dans les ETP à effet de levier doivent être conscients des risques encourus, car l’effet de levier amplifie les mouvements de prix des actions sous-jacentes.
1Pour les actions sous-jacentes suivantes, les ETP 2x de Leverage Shares ont une valeur de déclenchement de -20% : Microsoft, Facebook, Visa, Apple , Salesforce.com, Netflix, Amazon, Citigroup, Goldman Sachs, JPMorgan, Alphabet et NVIDIA.

Chercher

Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Education FR
ETPs
Featured FR
Insight FR
Market Insights FR
Research FR
Uncategorized