Éviter le grand saut

Cela fait des mois, mais cela semble être des années … que nous avons une routine quotidienne que l’on commence à considérer comme « normale ». Zoom (ZM) est devenu notre réseau social et Amazon (AMZN) est désormais la boutique du coin. En tant que solutions modernes à nos modes de vie urbains, de nombreuses plateformes numériques omniprésentes aujourd’hui nous ont aidés à nous accrocher à ce qui semble être nos vies passées.

Depuis le début du confinement, nous avons assisté à des événements historiques et même sans précédent. En voici quelques-uns :

I. Les contrats à terme sur le pétrole ont chuté en dessous de 0 pour la toute première fois. Cela faisait suite à une guerre des prix de plusieurs mois déclenchée par la Russie et l’Arabie saoudite, dont les économies dépendent fortement du pétrole.
II. Le rapport Or / Argent a atteint son pic historique (un poil sous 120) en Mars et s’élève actuellement à 110,26 (au 12 Mai). Lorsque le ratio a dépassé 80, il a signalé une époque où l’Argent était sous-évalué par rapport à l’or. L’Argent a augmenté de 40%, 300% et 400% les trois dernières fois2.
III. Aux États-Unis, le chômage a bondi à 14,7% en Avril. La dernière fois que c’était si haut ? Pendant la Grande Dépression. Il n’a fallu que cinq semaines à l’économie américaine pour effacer toutes les créations d’emplois des 11 dernières années.
Dans le même temps, les marchés boursiers (indice S&P 500) continuent de se redresser car ils ont augmenté de près de 30% depuis le 23 mars. Des exploits comme celui-ci ont brouillé nos pensées sur la façon dont le marché boursier reflète la santé de l’économie. Mais n’oublions pas: la Bourse est un mécanisme d’avenir. Les cours des Actions reflètent les attentes futures des événements actuels, tandis que « l’économie » utilise des données historiques pour évaluer sa santé à un moment donné. Donc, comme l’un s’appuie sur des données antérieures pour tirer une conclusion sur notre position, l’autre l’utilise pour déduire ce qui va arriver.

Avons-nous raté les panneaux d’avertissement ?

Avant de s’effondrer en Mars, les cours des Actions atteignaient des sommets historiques. Ils n’avaient pas été surévalués en termes de ratio cours / bénéfice (CAPE) corrigé des variations conjoncturelles depuis 2007-2008.
On pourrait démontrer que les symptômes étaient trop évidents. Mais dans le monde axé sur la technologie dans lequel nous vivons, les ratios P / E et les valeurs comptables signifient de moins en moins si une entreprise est correctement évaluée ou non. Le niveau actuel (au 30 Avril 2020) est de 27,27 – se classant toujours dans le 25e centile supérieur.

Ne combattez pas la Fed. Ne vous tiendrez pas sur son chemin.

Après plusieurs baisses en Mars, les taux d’intérêt ont été réduits à 0 et la Fed utilise les tactiques de son manuel de gestion de crise. Le taux des fonds fédéraux (ce que les banques se facturent pour les emprunts à court terme) est le plus bas depuis la crise financière. Jugés inimaginables par certains experts, les États-Unis pourraient même envisager de suivre les traces de l’Europe en adoptant des taux négatifs.

Depuis quelques mois, la Fed met tout en œuvre. La série d’injections de secours a inclus des programmes tels que la facilité de liquidité du Fonds du marché monétaire (MMFLF), la facilité de crédit du courtier principal (PDCF) et tous les autres acronymes à plusieurs lettres dont ils disposent.

Mais ce n’est pas tout – le 12 Mai, la Fed commencera son programme d’achat de FNB d’obligations de sociétés. L’idée est de soutenir les industries dévastées (comme les compagnies aériennes, les hôtels, les chaînes de restaurants, etc.) afin d’éviter une réaction en chaîne cataclysmique de défaillances d’entreprises. On dirait que l’imprimante de cash va tourner indéfiniment.

En conséquence, le bilan de la Fed a augmenté de 2,56 billions de dollars depuis le 26 Février dernier. À titre de référence, le montant total n’était que de 870 milliards de dollars en 2008.
Parier sur le plus bas est surfait

L’un des sous-produits de l’économie est l’intérêt accru pour le marché boursier. Selon CNBC, les courtiers électroniques ont signalé des volumes de transactions qui ont augmenté de 100% d’une année sur l’autre au premier trimestre de 2020. Il existe une clairance à l’échelle du marché sur les Actions et les investisseurs ne veulent pas manquer.

Alors que les gens se demandent si la reprise imminente sera en forme de U, V ou W, la plupart ont accordé une importance inutile à «  acheter la baisse  ». Investir avec plus de conviction. Au fil du temps, ils peuvent voir des résultats similaires à ceux qui ont réussi à chronométrer le fond.

Supposons que l’investisseur X souhaitait profiter des tendances actuelles et ait décidé d’investir dans Amazon. Cependant, toujours prudent quant à la façon dont les choses peuvent se dérouler, est resté à l’écart pendant quelques jours. Pourtant, le prix a continué de grimper entre-temps. S’il estime que la tendance se poursuivra au cours des prochains jours, il existe des moyens de compenser les retours perdus. Voyons un scénario.
Pour cette comparaison, les performances de l’action Amazon (AMZN) par rapport à la valeur de l’ETP effet de levier 2x Amazon ETP (AMZ2) ont été utilisées.

Le 3 Avril, supposons qu’un investisseur envisage d’investir dans AMZN. Tout en envisageant la décision, le titre augmente de 7,2% au cours des trois jours suivants. Convaincu que la tendance se poursuivra, l’investisseur pourrait acheter AMZ2 afin de bénéficier d’une exposition à effet de levier sur les actions d’Amazon. Voyons donc ce qui se passera si ce même investisseur avait acheté AMZ2 le 9 Avril et détenait jusqu’au 16:
Le gain cumulé du sous-jacent AMZN pour la période du 3 au 16 Avril était de 26,3%. Cependant, le gain pour le produit à effet de levier pour la période la plus courte le 9 Avril et maintenu jusqu’au 16 était de près de 38%. En fait, après avoir investi près d’une semaine plus tard dans le produit à effet de levier, les investisseurs du produit à effet de levier auraient dépassé ceux de l’action sous-jacente en seulement deux jours de bourse.
Conclusion

C’est la beauté d’identifier l’élan avec les ETP à effet de levier – en raison de la composition, les gains positifs consécutifs s’accumulent très rapidement. Autrement dit, alors que les actions ordinaires prennent les escaliers, ces produits utilisent l’ascenseur. Par conséquent, se sentir confiant dans la direction du marché pourrait être suffisant pour reproduire, ou même surpasser, ceux qui ont réellement chronométré le fond.



SOURCES
1. Barchart. https://www.barchart.com/futures/quotes/CLK20
2. GoldSilver. https://goldsilver.com/price-charts/gold-silver-ratio/
3. Macrotrends. https://www.macrotrends.net/1441/gold-to-silver-ratio
4. Bankrate. “How the Fed is trying to rescue the economy from the coronavirus with an emergency stash of cash”. https://www.bankrate.com/banking/federal-reserve/fed-trying-to-rescue-economy-from-coronavirus/