fbpx

European Power Crisis Threatens Economic Recovery

As of last week, the entirety of the Eurozone is in the throes of an electricity crisis. Almost very significant country in the Continent is now operating at electricity prices north of EUR 600/MWh.

For context, the previous decade’s average electricity cost was in the EUR 20-30/MWh range, signifying a nearly 20X increase over a 10-year period. In the year-ahead timeframe, both Germany and France are particularly hard hit and showing very strong correlation – with France’s electricity costs now exceeding Germany’s.

This is a particularly trenchant problem for a country’s economy: electricity is a necessary « input » for factories, offices and tech companies to continue operating. With even the year-ahead price trajectories spiking upwards, the prospect of increasing costs affecting companies’ profits – even if they do well – would shift stock valuation goalposts further upwards.

The main factor for this is, of course, Russia reducing gas supplies to the European Union nations in the wake of sanctions imposed on Russia after the start of the « special military operation » in Ukraine. However, another massive factor has been a decade-long tendency in the Continent’s legislative bodies to sacrifice energy independence by prioritizing the pursuit of clean energy infrastructure while simultaneously shutting down domestic coal-fired and nuclear energy plants instead of phasing out the latter after the clean energy network became viable. Thus, while Russian actions do play a hand in the current situation, so do historic executive decisions by the Continent’s leadership.

As of the beginning of last week, Germany’s 1-year ahead power price shows a very strong correlation with the Gas Price benchmark for the Eurozone. This is, of course, a long-term trend.

However, it bears remembering that gas isn’t just used in electricity generation. For instance, in Germany, gas consumption in the power generation industry accounts for only 10% of total consumption.

Industrial usage and household heating collectively vie for the top spot in energy consumption at 37% and 31% respectively. This trend largely holds true across most European « powerhouse economies » (such as France).

In light of the energy crisis, the German government has initiated a number of restrictions:

  1. Maximum temperature in offices will be 19° C.
  2. Tenants are no longer obliged to heat homes to specific temperatures.
  3. Ban on heating private pools.
  4. Illumination of billboards must be switched off at night.
  5. Public buildings are no longer required to have warm water if electric options are available.

Also, European nations have been attempting to address their massive dependence on Russia by diversifying their supplier base. The world’s largest gas producer – the United States – has now become the world’s largest gas exporter. European nations have been the largest beneficiaries of this shift by a massive margin.

However, this has come at a significant cost to « emerging nations » in South/Southeast Asia and Latin America such as India and Brazil.

In terms of Europe’s geopolitical influence, this has not boded well. In many of these « emerging nations », political leadership, media commentariat and populace question why they pay the price for forced errors of another bloc. As long ago as June, India’s Foreign Minister Dr. Subramaniam Jaishankar took on European think-tanks and polity head-on at the GLOBSEC Forum held in Slovakia’s capital Bratislava in the wake of repeated calls for India to « repudiate » its ties with Russia:

Europe has been silent on many issues. Europe didn’t speak on many issues in Asia… somewhere Europe has to grow out of the mindset that Europe’s problems are the world’s problem but the world’s problems are not Europe’s problems.

Since then and given the shift in energy supplies, India’s energy imports from Russia has seen a rapid increase, with talks now ongoing between Russia, Iran, India and various ASEAN nations to start denominating energy trades (as well as trade in general) in domestic currencies instead of the US Dollar or the Euro.

The economy is a multi-factor interlocking network of inputs and outputs, both qualitative and quantitative. The lack of long-term vision in the energy sector and the resulting pressure on geopolitical ties via increasing hardships on populations entirely uninvolved in the conflict might have been « rationalized » if energy was the only factor awry in Europe’s economic rubric. However, this is not the case. For almost two years now, European consumers have been under considerable pressure, as exemplified by plunging consumer confidence in Germany.

This drop encompasses both an increasing unwillingness of the German consumer to part with hard-earned Euros for consumption of high-priced goods and services as well as the fraying purchasing power of said Euros in the wake of long-standing inflation, which has not seen any materially significant remedies by the government. This form of stasis is evident in virtually every country in the Continent. As a result, the pressure on geopolitical ties is largely for naught and only delays the inevitability of a « long recession » in the Continent to a small extent.

The increasing relevance of US companies in the European energy markets might be a strong factor in the rise of the S&P 500 over the course of the previous week: virtually every riser has been an energy company.

For those seeking to interpret the rise in the S&P 500 as evidence of an economic recovery in the US should bear in mind the momentum seen in the constituents of the « tech heavy » Nasdaq-100 over the same period: nearly every leading company outside of the energy sector continues to register a fall in returns.

For investors (particularly retail), this once again highlights the potential of a tactical investing mindset and the need to shift perspective from an intangible « horizon » to the more tangible « immediate ».

Exchange-Traded Products (ETPs) offer substantial potential to gain magnified exposure with potential losses limited to only the invested amount and no further. Learn more about Exchange Traded Products providing exposure on either the upside or the downside to the S&P 500, the upside or the downside to the Nasdaq-100, and the upside or the downside to the German DAX.

Articles Similaires

Tesla valuations are sky high. Competition is heating up. What could go wrong?
Tesla valuations are sky high. Competition is heating up. What could go wrong?
A quick study on the effects of market behaviour on the returns of a 3X ETP vs a 2X ETP.
A quick study on the effects of market behaviour on the returns of a 3X ETP vs a 2X ETP.

Chercher

Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Education FR
ETPs
Featured FR
In the press FR
Insight FR
Market Insights FR
Research FR
Uncategorized
WebsimFR

Violeta Todorova

Senior Research

Violeta a rejoint Leverage Shares en septembre 2022. Elle est chargée de mener des analyses techniques et des recherches sur les actions et macroéconomiques, fournissant des informations importantes pour aider à façonner les stratégies d’investissement des clients.

Avant de rejoindre LS, Violeta a travaillé dans plusieurs sociétés d’investissement de premier plan en Australie, telles que Tollhurst et Morgans Financial, où elle a passé les 12 dernières années de sa carrière.

Violeta est une technicienne de marché certifiée de l’Australian Technical Analysts Association et est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en finance appliquée et investissement de Kaplan Professional (FINSIA), Australie, où elle a été conférencière pendant plusieurs années.

Julian Manoilov

Analyste senior

Julian a étudié l’économie, la psychologie, la sociologie, la politique européenne et la linguistique. Il possède de l’expérience en matière de développement commercial et de marketing grâce à des entreprises qu’il a lui-même créées.

Pour Julian, Leverage Shares est une entreprise innovante dans le domaine de la finance et de la fintech, et il se réjouit toujours de partager les prochaines grandes avancées avec les investisseurs du Royaume-Uni et d’Europe.

Oktay Kavrak

Directeur

Oktay a rejoint Leverage Shares fin 2019. Il est responsable de la croissance de l’activité à travers des relations clés et le développement de l’activité commerciale sur les marchés anglophones. 

Il a rejoint LS après UniCredit, où il était responsable des relations avec les entreprises pour les multinationales. Il a également travaillé au sein de sociétés telles qu’IBM Bulgarie et DeGiro / FundShare dans le domaine de la finance d’entreprise et de l’administration de fonds.

Oktay est titulaire d’une licence en finance et comptabilité et d’un certificat d’études supérieures en entrepreneuriat du Babson College. Il est également détenteur de la certification CFA.

Sandeep Rao

Recherche

Sandeep a une longue expérience des marchés financiers. Il a débuté sa carrière en tant qu’ingénieur financier au sein d’un hedge fund basé à Chicago. Pendant huit ans, il a travaillé dans différents domaines et organisations, de la division Prime Services de Barclays Capital à l’équipe de recherche sur les indices du Nasdaq (plus récemment).

Sandeep est titulaire d’un master spécialisé en finance et d’un master en administration des affaires de I’Institut de technologie de Chicago.

Welcome to Leverage Shares

Conditions Générales Notice Si vous n’êtes pas considérés comme un investisseur institutionnel, vous serez donc classés comme investisseur particulier. Pour le moment, nous ne pouvons pas envoyer de communications directement aux investisseurs particuliers. Vous êtes invités à consulter le contenu de ce site web et à enregistrer vos coordonnées afin que nous puissions vous contacter dans l’avenir, mais nous ne vous enverrons aucun document directement. Si vous considérés comme un « Investisseur institutionnel », vous affirmez soit que vous êtes effectivement un client professionnel, soit que vous souhaitez être traité comme un client professionnel tel que défini dans la directive sur les marchés d’instruments financiers, ou un équivalent dans une juridiction extérieure à l’Espace économique européen. Ce site web est géré par Leverage Shares Management Company, qui est une société à responsabilité limitée et est constituée en Irlande avec des sièges sociaux au 2 Grand Canal Square, Grand Canal Harbour, Dublin 2. Le contenu de ce site Web a été approuvé en vertu de la S21 de la Financial Services and Markets Act 2000 par Resolution Compliance Limited. Resolution Compliance Limited est autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (FRN 574048). Ce site web est fourni à titre informatif uniquement et ne constitue pas un conseil en investissement ou une offre de vente ou une sollicitation d’achat ou d’investissement. Rien sur ce site web ne constitue un conseil sur le bien-fondé d’un produit ou d’un investissement, rien ne constitue un conseil d’investissement, juridique, fiscal ou tout autre conseil, ni ne doit être utilisé pour prendre une décision d’investissement. Les investisseurs potentiels doivent obtenir des conseils en investissement indépendants et s’informer des exigences légales applicables, des réglementations de contrôle des changes et des taxes dans leur juridiction. Ce site web est conforme aux exigences réglementaires du Royaume-Uni. Il peut y avoir des lois dans votre pays, lieu de résidence ou dans le pays à partir duquel vous accédez à ce site web qui restreignent la mesure dans laquelle le site web peut être mis à votre disposition. Visiteurs des États-Unis Les informations fournies sur ce site ne s’adressent à aucune personne résidante aux États-Unis, ni à aucune personne citoyenne des États-Unis, à aucun de ses États ou à aucun de ses territoires ou possessions. Personnes accédant à ce site Web dans l’Espace économique européen L’accès à ce site est limité aux non-américains. Aux personnes en dehors des États-Unis au sens du règlement S en vertu de la loi américaine Securities Act de 1933, telle que modifiée (la «Securities Act»). Chaque personne accédant à ce site, ce faisant, reconnaît que: (1) il ne s’agit pas d’une personne américaine (au sens du règlement S en vertu de la Securities Act) et est situé en dehors des États-Unis (au sens du Règlement S en vertu de la Securities Act); et (2) tous les titres décrits dans le présent document (A) n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la Securities Act ou auprès d’une autorité en valeurs mobilières d’un État ou d’une autre juridiction et (B) ne peuvent être offerts, vendus, mis en gage ou autrement transférés sauf aux personnes en dehors des États-Unis conformément au règlement S en vertu de la Securities Act conformément aux conditions de ces titres. Aucun des fonds figurant sur ce site Web n’est enregistré en vertu de la loi américaine sur les conseillers en investissement de 1940, telle que modifiée (la «loi sur les conseillers»). Exclusion de responsabilité Certains documents mis à disposition sur le site Internet ont été préparés et émis par des personnes autres que Leverage Shares Management Company. Cela inclut tout document de prospectus. Leverage Shares Management Company n’est en aucun cas responsable du contenu d’un tel document. Sauf dans ces cas, les informations sur le site ont été fournies de bonne foi et tous les efforts ont été faits pour en assurer l’exactitude. Néanmoins, Laverage Shares Management Company ne sera pas responsable des pertes résultant de la confiance accordée à une partie du site Web et elle garantit l’exactitude de toute information ou contenu sur le site Web. La description de tout titre ETP mentionnée dans ce site web est générale. Les termes et conditions applicables aux investisseurs seront précisés dans le Prospectus, disponible sur le site Internet et devront être lus avant tout investissement. Avertissements concernant les risques La valeur d’un investissement dans des ETP peut baisser ou augmenter et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. La négociation d’ETP peut ne pas convenir à tous les types d’investisseurs car ils comportent un degré de risque élevé. Vous risquez de perdre la totalité de votre investissement initial. Ne spéculez qu’avec de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Les variations des taux de change peuvent également entraîner une augmentation ou une baisse de la valeur de votre investissement. Les lois fiscales peuvent être sujettes à changement. Veuillez vous assurer de bien comprendre les risques encourus. En cas de doute, veuillez consulter un conseiller financier indépendant. Les investisseurs doivent se reporter à la section intitulée «Facteurs de risque» du prospectus correspondant pour plus de détails sur ces risques et sur d’autres risques liés à un investissement dans les titres offerts par l’émetteur. Investir avec de l’effet de levier Les ETPs de Leverage Shares offrent un effet de levier et ne conviennent qu’aux investisseurs expérimentés connaissant les risques et les avantages potentiels des stratégies d’investissement à effet de levier. Cookies Leverage Shares Management Company peut collecter des données sur votre ordinateur, y compris votre adresse IP, votre système d’exploitation et le type de navigateur, pour l’administration du système et à d’autres fins similaires (cliquez ici pour plus d’informations). Il s’agit de données statistiques sur les actions et les habitudes de navigation des utilisateurs, et elles n’identifient aucun utilisateur individuel du site web. Ceci est réalisé par l’utilisation de cookies. Un cookie est un petit fichier de lettres et de chiffres qui est placé sur votre ordinateur si vous l’acceptez. En cliquant sur «J’accepte» ci-dessous, vous consentez à l’utilisation des cookies comme décrit ici. Ces cookies vous permettent de vous distinguer des autres utilisateurs du site web, ce qui permet à Leverage Shares Company de vous offrir une meilleure expérience lorsque vous naviguez sur le site web et permet également d’améliorer le site web de temps à autre. Veuillez noter que vous pouvez ajuster les paramètres de votre navigateur pour supprimer ou bloquer les cookies, mais vous ne pourrez peut-être pas accéder à certaines parties de notre site web sans eux. En cliquant, vous acceptez les conditions générales affichées.