fbpx

Chip Shortage: Causes and Effects Explained

Laymen news-watchers might have seen the term “global chip shortage” being attributed to a variety of performance issues in a variety of companies. A “chip shortage”, also referred to as “semiconductor shortage” or “chip famine”, is a phenomenon in the integrated circuit industry, when demand for silicon chips outstrips supply.

With this article, we seek to provide a quick overview behind this phenomenon and how it affects some of the hottest stocks underpinning our products.

Root Causes

The manufacturing of semiconductors used to be a fairly distributed sector, with the US and Europe accounting for more 70% of all production. Since then, however, almost three-quarters of all production have moved to Asia.

This highly-concentrated scenario was heavily impacted by the pandemic: mandated lockdowns ushered in across Asia to combat the Covid-19 outbreak caused disruptions in the supply chains and logistics systems chipmakers depended upon to maintain production. On the other hand, since people began spending more time at home, there was a boom in demand for consumer electronics such as game consoles, smart TVs and laptops.

It bears noting, though, that this crisis was not solely due to the pandemic. It had been forecasted for quite some time that a shortage was in the cards since developing economies continued to ramp up consumption of electronics over the past decade.

Europe accounts for less than 10% of global chip production, although that is up from 6% five years ago. The European Commission wants to boost that figure to 20% and is exploring its intentions to invest 20-30 billion euros reach this target. While Intel has expressed interest in establishing a factory in Europe, it reportedly wants 8 billion euros in public subsidies in return.

The U.S. in particular has been hit hard by the shift in production: it has been increasingly more dependent on Chinese imports to satisfy its chip needs while its demand has consistently risen. Simultaneously, Chinese chip imports face increasingly stringent sanctions since the US government maintains that Chinese chip production in China has primarily military purposes.

To satisfy domestic demands, Intel announced in March that it intends to spend $20 billion on two new chip plants in Arizona, which would come online in the next 2-3 years.

With at least 1,400 chips needed per modern automobile, it was bound to impact car production. The current chip shortage is estimated to have caused a loss in production of nearly 4 million vehicles globally for 2021 alone. The problem is exacerbated by another issue: car manufacturers don’t use the most advanced — or “bleeding edge” — chips. Since the older chips are made using older manufacturing processes and chipmakers are moving towards producing higher-revenue “bleeding edge” products, filling orders from car makers would get pushed to the back of the queue.

In terms of “total” chip manufacturing leadership, the market is highly fragmented. However, Samsung and TSMC are the leaders in this field.

To highlight the difference brought about by bleeding edge products, around 55% of the world’s chipmaker revenues in the last quarter were generated by one Taiwanese chipmaker: Taiwan Semiconductor Manufacturing Corp (TSMC), which committed to as much as $28 billion in capital spending in 2021. TSMC’s growth in market space is largely driven, in recent times, to orders from AMD, MediaTek, Qualcomm and Bitmain’s cryptocurrency mining machines. There has been very little reshuffling in the Top 10 chip maker list over the past several years.
Interestingly, top chipmakers are frequently not the top choices as suppliers for car manufacturers. In 2019-2020, Infineon, NXP, and Renesas were the leading suppliers in this highly-fragmented supplier space estimated to be (then) worth around $35 billion.
The estimated impact among US car models has been quite profound: Ford, Jeep and Chevrolet have announced cutbacks in production of well over half a million vehicles as of now.
Highlighting how crucial and well-anticipated this situation was is also evident in stock market behaviour: the Semiconductor Index (SOX) had steadily begun to outperform both the S&P 500 Tech Sector since November last year.

Consequences for Tesla, AMD and NVIDIA

Consulting firm Alix Partners announced that automakers will face the major brunt of the chip shortage, with the industry estimated to lose about $110 billion of sales this year on account of lost production. Adding further woes to this was Intel CEO Pat Gelsinger’s claim that the work and study-from-home trends during the pandemic have led to a huge strain on global supply chains.

During the earnings call in April, Tesla CEO Elon Musk likened the crisis to the toilet paper shortage that had affected many American states during the early outbreak of Covid-19 in the U.S., opining that manufacturers are ordering more microcontrollers than what they actually need. Citing global supply chain pressures, Tesla has repeatedly hiked the price of its Tesla 3 and China-built Model Y models over the past few months.

With both TSMC and Intel warning that chip supply issues could last through 2022, Nvidia stated that it expects demand for its new RTX 30-series GPU to outstrip supply for the same time period during an investors call in April. The company was also well underway to challenge Intel’s dominance in the chip maker space by announcing plans to acquire Arm Limited from SoftBank for $40 billion as well as Xilinx a $35 billion all-stock transaction in Q4 2020.

While AMD CEO Lisa Su gave a more measured response to the crisis in May by saying that the chip shortage was part of a “megacycle” and assuring investors that the industry is “really good at managing these things”, she also announced that the company would be prioritising higher-end commercial and gaming SKUs (Stock Keeping Units) over lower-end CPU components.

Micron Technology reported during its fiscal 2021 Q2 update that it’s operating near full capacity to keep up with its customers’ needs due to surging demand for electronic devices. It estimates that tight supplies of DRAM memory chips (a staple feature in most smartphones, gaming consoles, etc.) coupled with strong demand would cause the semiconductor industry to fall short on filling orders for DRAM throughout 2021 and possibly beyond. It bears noting that over 70% of the company’s business in Q2 came from DRAM memory alone.

It further streamlined its operations by buying out Intel’s 49% stake in its 3D XPoint (a new type of architecture for memory chips) joint venture to end a $400 million-a-year drag on its profits. Micron’s Utah plant that made these chips is scheduled to be sold.

In Conclusion

The chip shortage has foisted a peculiar conundrum on the auto industry: while Tesla might be pricier and possibly affected in its production targets, other carmakers are similarly affected (if not worse) and thus unable to capitalize on its shortfall. NVIDIA and AMD, on the other hand, are moving to benefit from more-expensive products in their respective catalogues under their confident estimation that sales will leave them with very low levels of unsold stock, owing to a shortage in cheaper alternative in the consumer electronics space.

If Tesla remains unaffected by virtue of everybody else being affected too, the company’s stock performance will likely not have the chip shortage be a huge factor. If consumers will purchase consumer electronics regardless of the higher prices being command, NVIDIA and AMD will do well.

If, however, other economic conditions such as inflation, job loss, reduced spending trends, etc. seep into the equation over the course of the year, all three companies will be affected, as will their peers. On the question of whether these companies will do well relative to their peers, your guess is as good as ours.

References:

  1. Global chip shortage costs automotive sector €90 billion, Consultancy.eu
  2. Yes, the global microchip shortage is COVID’s fault. No, it won’t end any time soon, The Conversation
  3. Chip Shortage Causes AMD to Pivot Away From Lower-End PC Processors, PCMag
  4. Nvidia warns the great GPU shortage will continue throughout 2021, The Verge

Articles Similaires

A quick study on the effects of market behaviour on the returns of a 3X ETP vs a 2X ETP.
A quick study on the effects of market behaviour on the returns of a 3X ETP vs a 2X ETP.

Chercher

Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Education FR
ETPs
Featured FR
In the press FR
Insight FR
Market Insights FR
Research FR
Uncategorized
WebsimFR
Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Education FR
ETPs
Featured FR
In the press FR
Insight FR
Market Insights FR
Research FR
Uncategorized
WebsimFR

Violeta Todorova

Senior Research

Violeta a rejoint Leverage Shares en septembre 2022. Elle est chargée de mener des analyses techniques et des recherches sur les actions et macroéconomiques, fournissant des informations importantes pour aider à façonner les stratégies d’investissement des clients.

Avant de rejoindre LS, Violeta a travaillé dans plusieurs sociétés d’investissement de premier plan en Australie, telles que Tollhurst et Morgans Financial, où elle a passé les 12 dernières années de sa carrière.

Violeta est une technicienne de marché certifiée de l’Australian Technical Analysts Association et est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en finance appliquée et investissement de Kaplan Professional (FINSIA), Australie, où elle a été conférencière pendant plusieurs années.

Julian Manoilov

Analyste senior

Julian a étudié l’économie, la psychologie, la sociologie, la politique européenne et la linguistique. Il possède de l’expérience en matière de développement commercial et de marketing grâce à des entreprises qu’il a lui-même créées.

Pour Julian, Leverage Shares est une entreprise innovante dans le domaine de la finance et de la fintech, et il se réjouit toujours de partager les prochaines grandes avancées avec les investisseurs du Royaume-Uni et d’Europe.

Oktay Kavrak

Directeur

Oktay a rejoint Leverage Shares fin 2019. Il est responsable de la croissance de l’activité à travers des relations clés et le développement de l’activité commerciale sur les marchés anglophones. 

Il a rejoint LS après UniCredit, où il était responsable des relations avec les entreprises pour les multinationales. Il a également travaillé au sein de sociétés telles qu’IBM Bulgarie et DeGiro / FundShare dans le domaine de la finance d’entreprise et de l’administration de fonds.

Oktay est titulaire d’une licence en finance et comptabilité et d’un certificat d’études supérieures en entrepreneuriat du Babson College. Il est également détenteur de la certification CFA.

Sandeep Rao

Recherche

Sandeep a une longue expérience des marchés financiers. Il a débuté sa carrière en tant qu’ingénieur financier au sein d’un hedge fund basé à Chicago. Pendant huit ans, il a travaillé dans différents domaines et organisations, de la division Prime Services de Barclays Capital à l’équipe de recherche sur les indices du Nasdaq (plus récemment).

Sandeep est titulaire d’un master spécialisé en finance et d’un master en administration des affaires de I’Institut de technologie de Chicago.

Welcome to Leverage Shares

Conditions Générales Notice Si vous n’êtes pas considérés comme un investisseur institutionnel, vous serez donc classés comme investisseur particulier. Pour le moment, nous ne pouvons pas envoyer de communications directement aux investisseurs particuliers. Vous êtes invités à consulter le contenu de ce site web et à enregistrer vos coordonnées afin que nous puissions vous contacter dans l’avenir, mais nous ne vous enverrons aucun document directement. Si vous considérés comme un « Investisseur institutionnel », vous affirmez soit que vous êtes effectivement un client professionnel, soit que vous souhaitez être traité comme un client professionnel tel que défini dans la directive sur les marchés d’instruments financiers, ou un équivalent dans une juridiction extérieure à l’Espace économique européen. Ce site web est géré par Leverage Shares Management Company, qui est une société à responsabilité limitée et est constituée en Irlande avec des sièges sociaux au 2 Grand Canal Square, Grand Canal Harbour, Dublin 2. Le contenu de ce site Web a été approuvé en vertu de la S21 de la Financial Services and Markets Act 2000 par Resolution Compliance Limited. Resolution Compliance Limited est autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (FRN 574048). Ce site web est fourni à titre informatif uniquement et ne constitue pas un conseil en investissement ou une offre de vente ou une sollicitation d’achat ou d’investissement. Rien sur ce site web ne constitue un conseil sur le bien-fondé d’un produit ou d’un investissement, rien ne constitue un conseil d’investissement, juridique, fiscal ou tout autre conseil, ni ne doit être utilisé pour prendre une décision d’investissement. Les investisseurs potentiels doivent obtenir des conseils en investissement indépendants et s’informer des exigences légales applicables, des réglementations de contrôle des changes et des taxes dans leur juridiction. Ce site web est conforme aux exigences réglementaires du Royaume-Uni. Il peut y avoir des lois dans votre pays, lieu de résidence ou dans le pays à partir duquel vous accédez à ce site web qui restreignent la mesure dans laquelle le site web peut être mis à votre disposition. Visiteurs des États-Unis Les informations fournies sur ce site ne s’adressent à aucune personne résidante aux États-Unis, ni à aucune personne citoyenne des États-Unis, à aucun de ses États ou à aucun de ses territoires ou possessions. Personnes accédant à ce site Web dans l’Espace économique européen L’accès à ce site est limité aux non-américains. Aux personnes en dehors des États-Unis au sens du règlement S en vertu de la loi américaine Securities Act de 1933, telle que modifiée (la «Securities Act»). Chaque personne accédant à ce site, ce faisant, reconnaît que: (1) il ne s’agit pas d’une personne américaine (au sens du règlement S en vertu de la Securities Act) et est situé en dehors des États-Unis (au sens du Règlement S en vertu de la Securities Act); et (2) tous les titres décrits dans le présent document (A) n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la Securities Act ou auprès d’une autorité en valeurs mobilières d’un État ou d’une autre juridiction et (B) ne peuvent être offerts, vendus, mis en gage ou autrement transférés sauf aux personnes en dehors des États-Unis conformément au règlement S en vertu de la Securities Act conformément aux conditions de ces titres. Aucun des fonds figurant sur ce site Web n’est enregistré en vertu de la loi américaine sur les conseillers en investissement de 1940, telle que modifiée (la «loi sur les conseillers»). Exclusion de responsabilité Certains documents mis à disposition sur le site Internet ont été préparés et émis par des personnes autres que Leverage Shares Management Company. Cela inclut tout document de prospectus. Leverage Shares Management Company n’est en aucun cas responsable du contenu d’un tel document. Sauf dans ces cas, les informations sur le site ont été fournies de bonne foi et tous les efforts ont été faits pour en assurer l’exactitude. Néanmoins, Laverage Shares Management Company ne sera pas responsable des pertes résultant de la confiance accordée à une partie du site Web et elle garantit l’exactitude de toute information ou contenu sur le site Web. La description de tout titre ETP mentionnée dans ce site web est générale. Les termes et conditions applicables aux investisseurs seront précisés dans le Prospectus, disponible sur le site Internet et devront être lus avant tout investissement. Avertissements concernant les risques La valeur d’un investissement dans des ETP peut baisser ou augmenter et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. La négociation d’ETP peut ne pas convenir à tous les types d’investisseurs car ils comportent un degré de risque élevé. Vous risquez de perdre la totalité de votre investissement initial. Ne spéculez qu’avec de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Les variations des taux de change peuvent également entraîner une augmentation ou une baisse de la valeur de votre investissement. Les lois fiscales peuvent être sujettes à changement. Veuillez vous assurer de bien comprendre les risques encourus. En cas de doute, veuillez consulter un conseiller financier indépendant. Les investisseurs doivent se reporter à la section intitulée «Facteurs de risque» du prospectus correspondant pour plus de détails sur ces risques et sur d’autres risques liés à un investissement dans les titres offerts par l’émetteur. Investir avec de l’effet de levier Les ETPs de Leverage Shares offrent un effet de levier et ne conviennent qu’aux investisseurs expérimentés connaissant les risques et les avantages potentiels des stratégies d’investissement à effet de levier. Cookies Leverage Shares Management Company peut collecter des données sur votre ordinateur, y compris votre adresse IP, votre système d’exploitation et le type de navigateur, pour l’administration du système et à d’autres fins similaires (cliquez ici pour plus d’informations). Il s’agit de données statistiques sur les actions et les habitudes de navigation des utilisateurs, et elles n’identifient aucun utilisateur individuel du site web. Ceci est réalisé par l’utilisation de cookies. Un cookie est un petit fichier de lettres et de chiffres qui est placé sur votre ordinateur si vous l’acceptez. En cliquant sur «J’accepte» ci-dessous, vous consentez à l’utilisation des cookies comme décrit ici. Ces cookies vous permettent de vous distinguer des autres utilisateurs du site web, ce qui permet à Leverage Shares Company de vous offrir une meilleure expérience lorsque vous naviguez sur le site web et permet également d’améliorer le site web de temps à autre. Veuillez noter que vous pouvez ajuster les paramètres de votre navigateur pour supprimer ou bloquer les cookies, mais vous ne pourrez peut-être pas accéder à certaines parties de notre site web sans eux. En cliquant, vous acceptez les conditions générales affichées.