Monétiser son Flair: Exposition Accrue via ETP

Les rapports concernant les principaux acteurs du marché peuvent parfois être convergents, mais sont souvent contradictoires. Pourtant, à travers des prises de décision informées, les investisseurs privés peuvent se constituer une opinion perspicace qui leur permettra de s’imposer sur le marché. Les ETP à action unique sont spécialement conçus pour conférer une meilleure exposition aux titres qui font la une des journaux, même si ces titres polarisent souvent les opinions.

Nous allons examiner ci-dessous deux titres, Tesla (NASDAQ : TSLA) et Amazon (NASDAQ : AMZN), qui nous serviront d’exemples pour illustrer la manière dont les opinions perspicaces peuvent servir pour récolter des bénéfices substantiels, en utilisant des ETP en position vendeur et à effet de levier. L’examen de la performance de ces actions par rapport à l’indice Nasdaq-100 (NDX) entre octobre 2017 et octobre 2019 montre des résultats très disparates.
Étant donné qu’AMZN fait preuve d’une tendance directionnelle plus importante vis-à-vis du NDX que celle de TSLA, on pourrait conjecturer de prime abord que le premier titre est un investissement plus avantageux que le second. Un examen plus nuancé, cependant, nous montrerait des opportunités dans des stratégies basées sur les deux actions sous-jacentes.

Tesla : Le candidat-surprise

Tesla a eu des perspectives résolument mitigées depuis le début des opérations. En septembre 2019, certains analystes estimaient que les marges brutes de l’entreprise indiquaient une perte à venir. D’autres pointaient du doigt le fait qu’il manquait à l’entreprise environ 3000 véhicules vendus pour arriver à 100 000 à la fin du trimestre – Tesla demeurait ainsi au même niveau de performance qu’au trimestre précédent – et y voyaient un argument supplémentaire pour leurs perspectives baissières sur l’action. Bon nombre d’analystes continuaient à espérer des gains, tandis que les autres adoptaient une posture « d’attendre pour voir ».

Après l’ouverture de la Gigafactory à Shanghai (destinée à desservir la demande en Chine et dans les pays asiatiques proches) et la signature d’un accord avec LG Chemicals pour fournir des packs de batteries aux véhicules qui y sont fabriqués (une rupture par rapport au partenariat traditionnel de l’entreprise avec Panasonic), le titre a connu une recrudescence dramatique en augmentant de près de 30% au cours de la seule quatrième semaine d’octobre 2019.

La concurrence de Tesla

De nombreuses nouvelles entreprises, cherchant à se tailler une niche dans le domaine des véhicules électriques, ont été introduites en bourse depuis que Tesla a commencé sa production et est montée en puissance. En plus de la très vantée Nikola (NASDAQ : NKLA), qui a vu ses jours s’assombrir quelque peu suite à des accusations de falsification de données par les autorités de régulation, une multitude d’entreprises de véhicules électriques basées en Chine ont été introduites en bourse sur le marchés aux Etats-Unis, afin d’attirer l’intérêt des investisseurs américains. Les plus proéminentes parmi elles sont NIO (NYSE : NIO), Li Auto (NASDAQ : LI) et XPeng (NYSE : XPEV). NIO a été listée en septembre 2018, tandis que les deux autres ont été listées en juillet/août 2020.

La performance en bourse des producteurs de véhicules électriques depuis le mois d’août 2020 semble indiquer qu’à l’avenir TSLA va devoir affronter une concurrence féroce.
Un net champion de la performance – les données récoltées aux alentours du quatrième trimestre de 2020 semblent indiquer que NIO est bien le champion de l’histoire récente. L’entreprise ne manque certainement pas de réussites : avec un catalogue substantiel de véhicules en production, des plans ambitieux pour un réseau étendu de remplacement de batteries dans la partie la plus dynamique da le Chine et une entrée marquante dans le circuit de course de Formule E, NIO a vu sa position se renforcer considérablement en très peu de temps.

Cependant, une comparaison à long terme entre les performances des actions de TESLA et de NIO depuis l’introduction en bourse de cette-dernière permettent d’apporter un peu plus de clarté.
Bien que sa performance en bourse semble avoir acquis des tendances directionnelles au cours des plus récentes années, TSLA a fait preuve d’une nette surperformance jusqu’au quatrième trimestre de 2020. De plus, XPeng est actuellement dans le collimateur du système juridique américain en raison d’allégations de vol de propriété intellectuelle (PI) par Tesla. Dans un contexte plus large, les entreprises chinoises (ainsi que leurs actions) doivent faire face à un examen plus minutieux aux États-Unis du fait d’allégations de vol de PI, de structures de propriété, de questions sur les chiffres de production réels, etc.

La performance des ETP de Tesla

Un investisseur qui aurait acheté un ETP basé sur TSLA avec un facteur de levier de 2x et qui l’aurait gardé au cours des deux premières semaines entières du quatrième trimestre de 2019 c.-à-d. pendant 10 journées de négociation du 4 au 15 novembre, aurait réalisé un immense bénéfice.
L’investissement 2x aurait rapporté un gain de presque 23%, à la différence des gains de 1% et de 11% pour la détention de titres NDX et TSLA, respectivement.

Comme nous l’avons vu dans notre article précèdent « Capitaliser sue la Négativité », les inquiétudes concernant la surévaluation des entreprises de premier plan ont conduit à un ralentissement du marché au cours des premières semaines du quatrième trimestre de 2020. Un investissement en ETP inversé pour TSLA – la détention effective d’actions Tesla en position vendeur – aurait pu procurer de riches bénéfices à un investisseur avisé.
Un investissement -1x aurait rapporté des gains de presque 36%, à la différence des pertes de près de 10% et de 30% pour la détention de titres NDX et TSLA, respectivement.

Amazon: le baromètre

Amazon – dont les performances ont longtemps reflété les tendances observées au NDX – était, au début de 2020, considérée par bon nombre d’analystes comme étant à court de place pour se développer, en raison de ses fondamentaux ternes. Le titre s’est effondré parallèlement au NDX pour atteindre un fond le 23 mars de cette même année. Par la suite, les principales entreprises constituant le NDX ont commencé à améliorer leurs performances, alors que l’économie mondiale s’adaptait aux conditions actuelles. Le marché a augmenté de près de 9% au cours de la semaine suivant le 23, tandis qu’AMZN n’a progressé que de 2%.

Cependant, il a alors été rapporté que des millions de personnes aux États-Unis et à l’étranger avaient dû se tourner vers les achats en ligne afin de répondre à leurs besoins essentiels tels que l’épicerie, la nourriture, les articles de toilette et les médicaments, faisant face aux mesures de confinement, aux pénuries dans les magasins locaux en raison des achats de panique, etc. À un moment où les entreprises réduisaient les salaires et leur nombre d’employés, AMZN a continué à embaucher de plus en plus de personnel, arrivant finalement à l’embauche de 100 000 employés d’entrepôt et de livraison.

La concurrence d’Amazon

Amazon contrôle à elle seule 45% des achats électroniques aux États-Unis, part qui devrait atteindre 50% d’ici 2021. Son concurrent le plus proche n’est pas un site web, mais la chaîne de magasins de grande surface Walmart (NYSE : WMT), qui a connu une croissance de 40% d’une année sur l’autre et possède le deuxième site web le plus visité pour les ventes en ligne. Walmart détient également 77% de Flipcart, le plus grand vendeur en ligne en Inde avec plus de 100 millions d’utilisateurs enregistrés.

eBay (NASDAQ : EBAY), qui était le pionnier de la vente en ligne de consommateur à consommateur (C2C), s’est également développé en tant qu’espace de vente d’entreprise à consommateur (B2C). En termes de nombre de visites sur un site de vente en ligne, il détient la deuxième position après Amazon avec près de 20% du marché.

Alibaba (NYSE : BABA) est spécialisé dans la vente en gros en ligne et s’est diversifié vers le B2C, le C2C et la vente de marques internationales à travers d’entreprises distinctes. Aujourd’hui, les différentes activités d’Alibaba représentent près de 58% de toutes les ventes au détail sur le web en Chine.

Rakuten (OTC: RKUNY) détient près de 10% du marché d’équipements électroniques au Japon et a réalisé des acquisitions en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

De plus, alors que les ventes au détail en ligne devraient atteindre près de 5 milliards de dollars en 2021, il existe aujourd’hui près de 24 millions de magasins qui vendent des produits en ligne. La concurrence se spécialise de plus en plus en fonction des catégories de produits, ce qui suggère qu’une consolidation plus poussée des marchés en ligne serait difficilement envisageable.

Une comparaison sur 3 ans de ces instruments libellés en USD révèle que, pour un futur proche, la concurrence aura clairement lieu entre deux sociétés.

Tandis que la performance d’EBAY a augmenté considérablement depuis le déclenchement de la pandémie, les tendances directionnelles au cours des 3 dernières années sont les plus fortes entre AMZN et WMT. De plus, AMZN mène clairement le peloton dans cette catégorie. Cependant, cet espace est voué à devenir plus intéressant à l’avenir, au fur et à mesure que WMT rattrapera la course et en gardant à l’esprit toutes les autres innovations qu’EBAY pourrait mettre en œuvre.

La performance des ETP d’Amazon

Un investisseur qui aurait acheté un ETP basé sur AMZN avec un facteur de levier de 2x ou 3x et qui l’aurait gardé au cours des deux premières semaines entières du second trimestre de 2020 c.-à-d. pendant 10 journées de négociation du 1er au 15 avril, aurait réalisé un immense bénéfice.
Les investissements 2x et 3x aurait rapporté un gain de presque 45% et 72% respectivement, à la différence des gains de 15% et de 21% pour la détention de titres NDX et AMZN, respectivement.

Le statut de baromètre qu’a AMZN vis-à-vis de l’indice se révèle véritablement lors du ralentissement prévu et attendu au quatrième trimestre de 2020. Investir dans un ETP inversé d’AMZN engendre des bénéfices typiques que l’investisseur avisé aura pu déceler lors de précédents cycles de négociation.
Un investissement -1x aurait rapporté des gains de presque 11%, à la différence des pertes de près de 10% pour la détention de titres NDX et AMZN

En conclusion

Comme dans notre article au sujet de la capitalisation sur la négativité du marché, (« Capitaliser sue la Négativité »), nous rappelons que les scénarios présentés montrent une tendance s’étalant sur plusieurs jours.

Cependant, dans la pratique, il n’est pas rare de voir une tendance qui ne dure qu’un jour ou deux.

Points clés à retenir:

  1. Si les tendances actuelles de pénétration du marché de la consommation se maintiennent, TSLA devrait surpasser le marché à la fois dans les scénarios haussiers et baissiers. Les entreprises qui occasionnent des opinions partagées sur le marché, mais demeurent néanmoins un choix populaire auprès des investisseurs peuvent être considérées comme étant dans leur phase de «candidat-surprise».
  2. AMZN est si fortement intégrée au marché que faire un investissement dans l’entreprise équivaut presque à être investi sur le marché. De telles entreprises, bien qu’elles ne soient pas nécessairement aussi palpitantes que TSLA, peuvent être considérées comme étant dans la phase «baromètre».

Qu’il s’agisse d’un candidat-surprise ou d’un baromètre, un investisseur qui possède une compréhension intuitive des dynamiques du monde réel est bien placé pour améliorer ses stratégies à l’aide d’ETP à effet de levier. Cotés dans trois devises, les ETP permettent aux investisseurs d’exprimer leurs convictions grâce à la familiarité et à la commodité d’un compte de négociation d’actions.

Chercher

Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Education FR
ETPs
Featured FR
Insight FR
Market Insights FR
Research FR
Uncategorized