Les produits à levier gagnent du terrain

Les ETP Short & Leverage (S&L) gagnent en popularité depuis leur arrivée sur le marché il y a près de 15 ans. Avec moins de 100 millions de dollars d’actifs sous gestion en 2005, ils représentent désormais environ 80 milliards de dollars d’actifs sous gestion à la fin de l’année 2019. Déjà abordé dans un précèdent article, les raisons du gain d’intérêt par les investisseurs dans le monde entier sont évidentes.

Un avantage clé des ETP S&L est leur variété. Il existe des ETPs donnant une exposition sur les devises, sur les matières premières, sur la dette et sur les produits alternatifs. Néanmoins, les actions restent le joyau de la couronne car environ 85% des investissements sont orientés vers les indices actions et leurs benchmarks1. Ainsi, les investisseurs avertis ont pu utiliser ces méthodes de trading tactique pour compléter leurs stratégies traditionnelles ‘buy and hold’.

La structure d’ETP à levier

L’une des caractéristiques des ETP à effet de levier jusqu’à présent a été leur forme de réplication. Jusqu’à récemment, les sociétés proposant ces produits (y compris les ETF à effet de levier) ont pu obtenir du levier via une réplication synthétique. Cela signifie que l’ETP n’est pas adossé à l’actif sous-jacent mais que la société a conclu un swap sur rendement total ou un contrat à terme avec une contrepartie. Parfois, seulement 10% du capital est effectivement investi dans les actions suivies. Bien que soutenu par du collatéral, ce type de réplication expose toujours l’investisseur ETP à des risques supplémentaires car il est désormais exposé au risque de marché et au risque de contrepartie.

Un œil sur la réplication physique

Une caractéristique distinctive des ETPs de Leverage Shares est qu’ils sont physiquement répliqués. Un investissement de 100 $ dans l’un de nos ETP donne à l’investisseur une exposition de 200 $ sur le titre sous-jacent (hors frais), car Leverage Shares investit la totalité du cash reçu de la part des investisseurs dans les titres faisant l’objet du suivi.
    1.     Allocation initiale

Si un ETP 2x a $100 en actifs nets, $200 d’exposition nette sur les actifs d’ETP doit être maintenu.

    2.     Cours de l’action sous-jacente augmente de 5%

Quand l’indice augmente de 5% pendant une journée de trading, la valeur de l’ETP augmente deux fois plus (10%) et l’exposition totale sur l’ETP augmente à $210.

    3.     Exposition d’ETP ajustée

Comme l’exposition doit être deux fois celle des actifs de l’ETP (110$ x 2 = 220$) au début de chaque journée de trading, 10$ d’actions sous-jacentes additionnelles doivent être rajoutés pour maintenir le multiple de 2x.

Dans le scénario inverse, où la valeur ETP tombe à 90 $ en raison d’une baisse de 5% des actions sous-jacentes (ce qui signifie une baisse de 10 $ de la valeur ETP), l’exposition tomberait à 190 $ pendant la journée. Ainsi, pour maintenir le multiple de 2x, l’exposition totale à l’ETP devrait être réduite de 10 $ (90 $ x 2 = 180 $).

D’où vient donc le capital supplémentaire pour l’effet de levier ? Lorsqu’un ETP est émis, l’intégralité du produit, plus un prêt à marge équivalent fourni par Interactive Brokers, est investi dans le titre sous-jacent (des actions comme Amazon et Netflix). De plus, le montant des espèces supplémentaires (comme les dividendes reçus des titres sous-jacents) sont également investis pour acheter des titres supplémentaires. De cette manière, les 2x ETP sont toujours entièrement garantis.

SOURCE: 1. Wisdomtree, “SHORT & LEVERAGED ETPs Global Flows”, December 2019.

Chercher

Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Education FR
ETPs
Featured FR
Insight FR
Market Insights FR
Research FR
Uncategorized