Au-delà du trading à court terme

Les investisseurs privés et institutionnels utilisent le plus souvent des produits à effet de levier (comme les ETPs) pour les transactions journalières. Ce n’est pas surprenant, en particulier pour les investisseurs privés qui opèrent avec moins de capital, ils considèrent alors l’effet de levier comme un moyen de booster leur pari. L’effet de levier, néanmoins, joue un rôle fondamental dans la gestion d’une exposition ciblée sur un certain titre sous-jacent. Les gestionnaires de fonds et de portefeuille peuvent obtenir l’exposition souhaitée et mieux répartir leurs ressources grâce à l’effet de levier. Pour cette raison, l’utilisation de produits dérivés à effet de levier est souvent plus longue qu’un investissement sur une seule journée de bourse.

Les ETPs de Leverage Shares ont certaines caractéristiques clés qui peuvent parfaitement se prêter à la gestion souhaitée d’un portefeuille au fil du temps. Contrairement aux autres produits basés sur des dérivés, les ETPs de Leverage Shares sont physiquement soutenus par l’achat des actions sous-jacentes et sont facilement négociables via des cotations sur le LSE et le CBOE. De plus, les ETPs de Leverage Shares répliquent les actions individuelles de sociétés populaires, qui sont omniprésentes dans presque tous les indices de référence et portefeuilles – un outil utile pour les stratégies tactiques et satellites.

Lorsque nous mentionnons Google, Microsoft, Apple, Goldman Sachs ou JP Morgan et autres, nous désignons des sociétés auxquelles beaucoup d’entre nous, dans notre portefeuille directement ou au sein d’un ETF/fonds commun de placement, sont exposés. Il en va de même pour les investisseurs institutionnels, en particulier lorsqu’ils doivent suivre un indice boursier ou qu’ils sont notés pour le rendement excédentaire par rapport à un indice de référence. Le trading sur ces « blue chips » est clair, car les volumes dans leurs carnets d’ordres sont extrêmement élevés et la spéculation est toujours une arme supplémentaire pour la liquidité. Cependant, d’un point de vue stratégique, il est également tiré par les cheveux de ne pas avoir de stratégie d’achat et de conservation sur ces sociétés dominantes, tant qu’elles révèlent une entreprise solide et en croissance, soutenue par des plans d’avenir solides. La volatilité fait apparaître les fluctuations de prix comme une loterie aux yeux d’un investisseur novice, mais une entreprise à une juste valeur qui est continuellement évaluée.

Fondamentalement, une valeur d’entreprise dépend du capital investi plus la valeur actuelle des futurs flux de trésorerie disponibles pour l’entreprise. C’est précisément l’estimation délicate de la valeur ajoutée économique future, combinée aux événements actuels et aux émotions humaines qui entraînent la volatilité du marché. Le résultat des grandes fluctuations est que certains traders trouvent un as dans le trou et la sélection naturelle empêche les débutants d’essayer de battre le marché. Par conséquent, la volatilité est la douleur à laquelle les investisseurs doivent faire face pour réaliser leurs attentes au fil du temps. Un déjeuner gratuit n’existe pas !

La gestion d’un portefeuille repose fondamentalement sur l’allocation d’actifs, la sélection de titres et les stratégies tactiques à court terme. Il va de soi qu’un investisseur doit découvrir un vivier d’entreprises avec des chiffres de croissances fortes et des perspectives positives, puis mettre en place une stratégie d’achat et de conservation. Dans cet article, à des fins empiriques, nous faisons référence aux actions d’Amazon (AMZN) et aux ETPs de Leverage Shares comme 2x Amazon ETP (AMZ2) pour montrer combien de temps les ETP à effet de levier peuvent compléter une position stratégique sur une action.
Tout le monde connaît Amazon et comment l’entreprise, qui opérait initialement à partir d’un garage, est devenue influente et présente dans de nombreux aspects de la vie des gens. Les investisseurs qui ont insufflé leur confiance à Amazon depuis 1997, au prix de 18 USD suite à son introduction en bourse, sont toujours d’accord avec leur décision. L’augmentation exponentielle du cours de son action se poursuit, comme le montre le graphique des quatre dernières années (ci-dessus). Lorsque les ratios de solvabilité et de liquidité sont adéquats, que les revenus / flux de trésorerie ou d’autres mesures du bénéfice sont à la hausse, le retour sur investissement est tout à fait prévisible. En examinant le bilan d’Amazon au cours des dernières années, ces notions d’analyse des états financiers sont assez simples. Les performances passées ne sont pas indicatives des résultats futurs, et ce document n’a pas pour objectif de conseiller ou de recommander des investissements.

Néanmoins, le passé peut vous aider à apprendre et à affiner votre approche d’investissement, à exploiter des outils adaptés pour soutenir votre conviction. Pour cette raison, Amazon n’est qu’un échantillon d’une part que nous aurions souhaité dans notre portefeuille au cours des dernières années, Leverage Shares Amazon 2x ETP (AMZ2) est son homologue à effet de levier. Dans les cas suivants, le prix journalier AMZ2 considéré est la NAV. Les ETP à effet de levier sont des produits côtés, pour cette raison, le prix de la valeur liquidative est indicatif (bien qu’officiel) et ne peut être obtenu précisément qu’au moment du rachat. Néanmoins, il est préférable au prix du marché en fin de journée, qui peut être trompeur. Il est souvent loin de la valeur liquidative et de ce qu’un investisseur peut obtenir sur le marché ce jour-là (c’est le jeu amusant d’un trader).
Si nous élargissons la comparaison entre l’action sous-jacente (AMZN) et l’ETP (AMZ2) à l’ensemble de 2018-2019 (graphique ci-dessus), la première chose qui attire l’attention est l’énorme effet de levier, même si seulement 2x. Lorsqu’un investisseur détient un titre pendant plus d’une journée, les prix composés se mettent au travail, créant une fonction exponentielle. L’amplitude de cet effet dépend, entre autres facteurs, du niveau de l’effet de levier et de la période. Du début 2018 aux premiers jours de septembre, AMZN est passé de 1169,47 USD à 2039,51 USD, soit un gain de +74,40%. Au cours de la même période, AMZ2 est passé de 19,98 USD à 56,63 USD (+183,43%), soit bien plus que le double des performances d’AMZN. Vous pouvez le voir dans le graphique de la date de début au point «Haut» en jaune. Au cours de la prochaine période de retrait, jusqu’au 21 décembre 2018 (point «Bas» dans le graphique), le prix Amazon a atteint 1377,45 USD, une performance nette de -32,46%, par rapport à l’ETP Leverage Shares, qui a chuté de -58,27% à 23,63 USD. Cet exemple réel montre comment l’effet composé modifie l’effet de levier initial au fil du temps, donnant des rendements différents de la performance du sous-jacent multipliée par le coefficient (2 pour cet ETP d’actions de levier). La performance globale de la période 2018-2019, sans aucun ajustement, a en effet été de +58% pour Amazon et de +92% pour l’ETP (AMZ2), soit moins du double du rendement des actions ordinaires. Néanmoins, nous voyons ci-dessous comment le comportement de l’ETP est conforme à l’indice qui double les mouvements de prix quotidiens d’Amazon pour la période de deux ans considérée.
La petite différence créée entre l’ETP et l’indice est due à l’impact des frais. Une fois que nous comprenons les conséquences probables de la composition, nous pouvons considérer les deux principales raisons d’utiliser un produit à effet de levier. La première (et la plus répandue), pour un investisseur privé en particulier, consiste à augmenter les rendements et à gagner autant que possible. De leur point de vue, la distorsion résultant de l’effet composé ne se matérialise pas en une source de préoccupation. Pour revenir à l’exemple pratique ci-dessus, peu importe si les retours ne sont pas exactement doubles (2x). Encore mieux, à la fois dans la période positive (le gain était supérieur à 2x) et négative (la perte était inférieure à 2x). Cependant, lorsque l’effet de levier est utilisé pour atteindre et maintenir précisément une exposition ciblée à un actif sous-jacent, en utilisant moins de capital pour l’obtenir, l’effet de composition doit être géré et ajusté selon les besoins. Prenons les stratégies de couverture pour illustrer un exemple. Dans la période positive analysée (de début 2018 au 4 septembre), le niveau de l’effet de levier augmente de plus en plus, comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous :
Au contraire, à partir de l’investissement dans la période négative (4 septembre 2018 – 21 décembre 2018), l’effet de levier diminue encore, visible sur le graphique ci-dessous :
Dans cette situation, un investisseur doit ajuster périodiquement l’exposition sur l’ETP, pour réaligner le coefficient de levier sur son niveau initial (2x dans ce cas). Au lieu d’opérer via un compte sur marge, comme pour un dérivé, nous devons vendre des titres ETP (pendant la période positive) ou les acheter (pendant la période négative) pour maintenir l’effet de levier à 2x.

Lorsque les investisseurs appliquent une stratégie d’achat et de détention sur une seule action à long terme, ils peuvent avoir besoin d’augmenter leur exposition au sous-jacent pendant de courtes périodes. Nous pouvons trouver et résumer certaines raisons à l’aide des fluctuations de prix d’Amazon :
Les ETPs de Leverage Shares viennent en aide dans cette situation et permettent aux investisseurs d’atteindre l’exposition souhaitée avec moins de ressources, grâce à la présence de l’effet de levier. Dans le cas 1, tiré du graphique supérieur, un investisseur pourrait prendre des bénéfices sur une forte dynamique attendue d’une action, décidant d’augmenter son exposition pendant un certain temps. Alternativement, il pourrait choisir de prolonger la période de récupération après un tirage pour une durée plus courte (cas 3) ou plus longue (cas 2). Le cas numéro 4 montre comment un investisseur pourrait déterminer d’augmenter l’allocation sur un actif après une baisse de prix, en visant à atteindre une certaine valeur, qui peut être un pic précédent, comme dans le graphique.

Dans cet article, nous avons limité l’analyse aux stratégies longues uniquement, principalement une approche d’achat et de conservation, avec une attention particulière au rendement donné par l’utilisation de l’effet de levier. Quels que soient les motifs d’utilisation d’un produit à effet de levier, les ETPs Leverage Shares aident les investisseurs à agir selon leur conviction, grâce à des exécutions rapides, précises et améliorées des stratégies d’actions uniques.