fbpx

Tech Stock Retreat vs The Landing

Almost as if a switch was pressed, the Nasdaq Composite – which encapsulates almost all Nasdaq-listed stocks – collapsed 1.63% in the first day of trading from the highs of 2023. This was the 4th worst start to a new year since 1972 and only the 5th time that it has started a year with a one-day drop of more than 1.5%. In the first week of the year, the index fell another 1.64%.

Within the « tech heavy » Nasdaq-100, pharmaceuticals ruled the roost in terms of momentum; tech was virtually nowhere to be seen in the Top 25 list – a massive shift in trends seen in Q3 and Q4 of 2023.

In holistic terms, the index isn’t rising: the one-day drop for the Nasdaq-100 in the new year was 1.68%. As of the first week of the year, the index shed another 1.44%.

The « broad market » S&P 500 was relatively muted: its one-day drop in the new year was 0.57% and it dropped another 0.96% in the first week of the year. Pharmaceuticals and financial services ruled the roost in the Top 25 list.

The biggest drop over the week, however, was witnessed in the small-cap Russell 2000 which pulled back by 3.1%. Its one-day drop in the new year was 0.7%. The top gainers in this index were almost exclusively pharmaceutical companies.

Whether these early trends portend general market directionality in the year to come might be aided (or hindered) by overall institutional outlook for the year, which ranges from optimistic to neutral.

Institutional Outlook

In its outlook for 2024, British investment bank Barclays opined1 that 2024 will be a particularly muddled year for the Western Hemisphere.

While the Hemisphere is expected to see lower year-on-year Consumer Price Index (CPI) inflation, the United States will see a 17% increase in the unemployment rate along with a 50% decrease in private consumption. No region – be it the U.S., the U.K. or the Continent – will experience GDP growth.

The drop in consumption is a particularly ominous indicator for the technology sector: without significant buy-ins, forward valuations and investor convictions get shaky. As the Blackrock Investment Institute2 indicated, « tech » enjoyed a conviction premium throughout 2023 and ended the year with a nearly 155% outperformance against the « broad market ».

France’s Amundi – Europe’s largest asset manager in Europe and one of the world’s 10 biggest investment managers – estimates3 that wage growth in the U.S. has peaked and will slide lower in the year ahead.

Given that CPI inflation is expected to drop, that drop in wage growth might have a certain rationale. Then why the drop in personal consumption? This is a more complex and multi-factored issue that is not certainly helped by the fact that the average U.S. consumer/resident has been saddled with rising costs far in excess of wage growth for well over a decade now. The « weight of macro consequences » is a slow-moving iceberg seldom addressable with simple measures.

As the U.S. prepares for arguably one of the most contentious elections in modern history, economists and forecasters have been particularly wary of making prognostications, especially after market cool-offs and sector rotations didn’t materialize as expected in 2023. Some have substituted the term « recession » with musings on whether a « landing » will be « hard » or « soft ». Presently, consensus is inching towards a « soft landing » over the hard. However, Germany’s Allianz Global Investors – a subsidiary of the world’s largest insurance company – noted in its outlook4 that forecasters’ consensus opinions have been wrong on virtually every recession since the eighties:

One feature that stands out is that nearly every recessionary event was almost immediately preceded by a low probability consensus of said recession occurring.

Another assumed truism is that an « American » recession tends to spell doom for the global market and economy as well. In its outlook for 2024, BNY Mellon outlines5 that this may not happen. After a high water mark around 2010 – itself marking the last significant recessionary event (the Global Financial Crisis (GFC)) – Emerging Markets (EM) have been increasingly uncoupled from Developed Markets (DM).

This highlights an often-stated yet frequently-derided trend broadly referred to as « deglobalization ». In effect, the notion of a « global driver » is increasingly less viable.

A Change in the Air

« Deglobalization » is merely one of many indicators that classical models are being challenged. One « classic » is the bond-equities relationship which most investors broadly understand as a « flight to safety » paradigm from equities to bonds when the former looks shaky and vice versa when the outlook has stabilized. Barclays asserted that bond-equity correlations, a key measure for asset allocation strategies, have shot up to levels last seen twenty years ago (i.e. circa the dot-com bubble).

At current levels of correlation, the bank states that bonds do not act as the shock absorbers to equities as they have done in the past.

Another « classic model » being challenged is an investor favourite: the « buy and hold ». As per studies by the BlackRock Investment Institute, investors who get « granular » with their portfolio allocations have tended to thrive over those with « static » portfolios.

With a wide arsenal of tools and strategies to help outperform static portfolios, BlackRock asserts that investment expertise is likely to give portfolios an edge by enabling more effective core allocations, implementing « alpha » ideas and hedging risk.

Key Takeaways

In the 2024 market outlook article published last month6, it was opined that AI, for better or for worse is here to stay and will continue to have a strong influence in investor conviction at least in the near- to mid-term. While it’s certainly well within reason to hold forth that America’s tech stocks being heavily overvalued relative to the rest of the market is a headwind, AI-related developments will continue to be regarded as tailwinds for the constituents of the sector. A similar tilt in favour is expected to be writ large in the private market as well.

With deeply-held notions being challenged (or even potentially altered forever), it likely would pay – more so now than ever – if investors were to eschew the hype around favourites, examine closely ideas considered to be « fundamental » and explore new strategies available. Professional investors should consider the potential inherent within tactical trading using leveraged ETPs. Click here for a complete list of Leverage Shares’ products.


  1. « Outlook 2024: A year of hard choices », Barclays, 13 November 2023
  2. « 2024 Global Investment Outlook », BlackRock Investment Institute, 5 December 2023
  3. « 2024 Investment Outlook », Amundi Investment Institute, 23 November 2023
  4. « Outlook 2024: targeting opportunities », Allianz Global Investors, 22 November 2023
  5. « 2024 Capital Market Assumptions: The Path to Normalization », BNY Mellon Wealth Management, 21 November 2023
  6. « S&P 500: 2023 Highs and the Year Ahead », Leverage Shares, 15 December 2023

Articles Similaires

Gold is in a healthy correction and higher price levels are likely by year end.
Gold is in a healthy correction and higher price levels are likely by year end.
Violeta-540x540-1.jpg
Violeta Todorova
Gold is in a healthy correction and higher price levels are likely by year end.
Gold is in a healthy correction and higher price levels are likely by year end.
Gold is in a healthy correction and higher price levels are likely by year end.
Supply, demand disequilibrium and lower US rates could squeeze the non-precious metal
Supply, demand disequilibrium and lower US rates could squeeze the non-precious metal
Violeta-540x540-1.jpg
Boyan Girginov
Supply, demand disequilibrium and lower US rates could squeeze the non-precious metal
Supply, demand disequilibrium and lower US rates could squeeze the non-precious metal
Supply, demand disequilibrium and lower US rates could squeeze the non-precious metal
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Violeta-540x540-1.jpg
Sandeep Rao
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Violeta-540x540-1.jpg
Violeta Todorova
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Violeta-540x540-1.jpg
Sandeep Rao
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Q2 is poised for European stocks’ turnaround and rising interest in energy stocks
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Violeta-540x540-1.jpg
Violeta Todorova
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
Escalation of the conflict in the Middle East threatens to derail the economic recovery.
March’s CPI rise undermines the Fed’s hopes for a soft landing.
March’s CPI rise undermines the Fed’s hopes for a soft landing.
Violeta-540x540-1.jpg
Boyan Girginov
March’s CPI rise undermines the Fed’s hopes for a soft landing.
March’s CPI rise undermines the Fed’s hopes for a soft landing.
March’s CPI rise undermines the Fed’s hopes for a soft landing.
Stocks are off to a rough start in the new quarter as inflation persists.
Stocks are off to a rough start in the new quarter as inflation persists.
Violeta-540x540-1.jpg
Violeta Todorova
Stocks are off to a rough start in the new quarter as inflation persists.
Stocks are off to a rough start in the new quarter as inflation persists.
Stocks are off to a rough start in the new quarter as inflation persists.

Julian Manoilov

Marketing Lead

Julian a étudié l’économie, la psychologie, la sociologie, la politique européenne et la linguistique. Il possède de l’expérience en matière de développement commercial et de marketing grâce à des entreprises qu’il a lui-même créées.

Pour Julian, Leverage Shares est une entreprise innovante dans le domaine de la finance et de la fintech, et il se réjouit toujours de partager les prochaines grandes avancées avec les investisseurs du Royaume-Uni et d’Europe.

Violeta Todorova

Senior Research

Violeta a rejoint Leverage Shares en septembre 2022. Elle est chargée de mener des analyses techniques et des recherches sur les actions et macroéconomiques, fournissant des informations importantes pour aider à façonner les stratégies d’investissement des clients.

Avant de rejoindre LS, Violeta a travaillé dans plusieurs sociétés d’investissement de premier plan en Australie, telles que Tollhurst et Morgans Financial, où elle a passé les 12 dernières années de sa carrière.

Violeta est une technicienne de marché certifiée de l’Australian Technical Analysts Association et est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en finance appliquée et investissement de Kaplan Professional (FINSIA), Australie, où elle a été conférencière pendant plusieurs années.

Oktay Kavrak

Head of Communications and Strategy

Oktay a rejoint Leverage Shares fin 2019. Il est responsable de la croissance de l’activité à travers des relations clés et le développement de l’activité commerciale sur les marchés anglophones. 

Il a rejoint LS après UniCredit, où il était responsable des relations avec les entreprises pour les multinationales. Il a également travaillé au sein de sociétés telles qu’IBM Bulgarie et DeGiro / FundShare dans le domaine de la finance d’entreprise et de l’administration de fonds.

Oktay est titulaire d’une licence en finance et comptabilité et d’un certificat d’études supérieures en entrepreneuriat du Babson College. Il est également détenteur de la certification CFA.

Sandeep Rao

Recherche

Sandeep a une longue expérience des marchés financiers. Il a débuté sa carrière en tant qu’ingénieur financier au sein d’un hedge fund basé à Chicago. Pendant huit ans, il a travaillé dans différents domaines et organisations, de la division Prime Services de Barclays Capital à l’équipe de recherche sur les indices du Nasdaq (plus récemment).

Sandeep est titulaire d’un master spécialisé en finance et d’un master en administration des affaires de I’Institut de technologie de Chicago.

Gold Retreats But Rally is Not Over

Copper Ready to Explode

Q2 2024 Market Outlook: Rocky Road Ahead

What is an ETF? (Exchange Traded Fund)

How Do Leverage Shares ETPs Trade in Multiple Currencies

Currency Impact

Build your own ETP Basket
Leverage Shares: Europe’s top leveraged and inverse ETP provider.
Main ETP benefits
Common investor questions

Get the Newsletter

Never miss out on important announcements. Get premium content ahead of the crowd. Enjoy exclusive insights via the newsletter only

Welcome to Leverage Shares

Avis sur les conditions générales Si vous n’êtes pas classé comme investisseur institutionnel, vous serez classé comme investisseur privé/de détail. Pour le moment, nous ne pouvons pas envoyer de communications directement aux investisseurs privés/de détail. Vous êtes invités à consulter le contenu de ce site Web. Si vous êtes un « investisseur institutionnel », vous affirmez soit que vous êtes un client professionnel per se, soit que vous souhaitez être traité comme un client contrepartie éligible, tous deux tels que définis dans la directive sur les marchés d’instruments financiers, ou un équivalent dans un juridiction en dehors de l’Espace économique européen. Avertissements sur les risques La valeur d’un investissement dans les ETP peut varier à la hausse comme à la baisse et les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures. La négociation d’ETP peut ne pas convenir à tous les types d’investisseurs car ils comportent un degré de risque élevé. Vous risquez de perdre la totalité de votre investissement initial. Ne spéculez qu’avec de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Les variations des taux de change peuvent également entraîner une hausse ou une baisse de la valeur de votre investissement. Les lois fiscales peuvent être sujettes à changement. Veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus. En cas de doute, veuillez demander des conseils financiers indépendants. Les investisseurs doivent se référer à la section intitulée « Facteurs de risque » du prospectus concerné pour plus de détails sur ces risques et sur d’autres risques associés à un investissement dans les titres proposés par l’émetteur. Ce site Web est fourni à titre d’information générale uniquement et ne constitue pas un conseil en investissement, ni une offre de vente, ni la sollicitation d’une offre d’achat d’un investissement. Rien sur ce site Web ne constitue un conseil sur les mérites d’un produit ou d’un investissement, rien ne constitue un conseil d’investissement, juridique, fiscal ou autre et ne doit pas non plus être invoqué pour prendre une décision d’investissement. Les investisseurs potentiels doivent obtenir des conseils en investissement indépendants et s’informer sur les exigences légales, les réglementations en matière de contrôle des changes et les taxes applicables dans leur juridiction. Ce site Internet est conforme aux exigences réglementaires du Royaume-Uni. Il peut y avoir des lois dans votre pays de nationalité ou de résidence ou dans le pays à partir duquel vous accédez à ce site Web qui limitent la mesure dans laquelle le site Web peut être mis à votre disposition. Visiteurs des États-Unis Les informations fournies sur ce site ne s’adressent à aucune personne des États-Unis ni à aucune personne aux États-Unis, dans aucun de ses États, ni dans aucun de ses territoires ou possessions. Personnes accédant à ce site Web dans l’Espace économique européen L’accès à ce site est limité aux personnes non américaines en dehors des États-Unis au sens du règlement S du US Securities Act de 1933, tel que modifié (le « Securities Act »). Chaque personne accédant à ce site, ce faisant, reconnaît que : (1) elle n’est pas une personne américaine (au sens du Règlement S du Securities Act) et est située en dehors des États-Unis (au sens du Règlement S du Securities Act). Acte); et (2) les titres décrits dans les présentes (A) n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la Securities Act ou auprès d’une autorité de réglementation des valeurs mobilières d’un État ou d’une autre juridiction et (B) ne peuvent pas être offerts, vendus, mis en gage ou autrement transférés. sauf à des personnes en dehors des États-Unis conformément au Règlement S du Securities Act conformément aux termes de ces titres. Aucun des fonds présentés sur ce site Web n’est enregistré en vertu de la loi américaine sur les conseillers en investissement de 1940, telle que modifiée (la « Loi sur les conseillers »). Exclusion de responsabilité Certains documents mis à disposition sur le site Internet ont été préparés et émis par des personnes autres que Leverage Shares Management Company. Cela inclut tout document Prospectus. Leverage Shares Management Company n’est en aucun cas responsable du contenu d’un tel document. Hormis ces cas, les informations présentes sur le site Internet ont été fournies de bonne foi et tous les efforts ont été mis en œuvre pour garantir leur exactitude. Néanmoins, Leverage Shares Management Company ne sera pas responsable des pertes résultant de la confiance accordée à une partie du site Web et ne donne aucune garantie quant à l’exactitude des informations ou du contenu du site Web. La description de toute sécurité ETP mentionnée sur ce site Web est générale. Les termes et conditions applicables aux investisseurs seront exposés dans le Prospectus, disponible sur le site Internet et devront être lus avant tout investissement. Les produits négociés en bourse (ETP) à effet de levier offrent une exposition à effet de levier et ne conviennent qu’aux investisseurs expérimentés connaissant les risques et les avantages potentiels des stratégies d’investissement à effet de levier. Cookies Leverage Shares Management Company peut collecter des données sur votre ordinateur, y compris, le cas échéant, votre adresse IP, votre système d’exploitation et votre type de navigateur, à des fins d’administration du système et à d’autres fins similaires (cliquez ici pour plus d’informations). Il s’agit de données statistiques sur les actions et les habitudes de navigation des utilisateurs, et elles n’identifient aucun utilisateur individuel du site Web. Ceci est réalisé grâce à l’utilisation de cookies. Un cookie est un petit fichier de lettres et de chiffres qui est déposé sur votre ordinateur si vous acceptez de l’accepter. En cliquant sur « J’accepte » ci-dessous, vous consentez à l’utilisation des cookies comme décrit ici. Ces cookies vous permettent de vous distinguer des autres utilisateurs du site Web, ce qui aide Leverage Shares Company à vous offrir une meilleure expérience lorsque vous naviguez sur le site Web et permet également d’améliorer le site Web de temps en temps. Veuillez noter que vous pouvez ajuster les paramètres de votre navigateur pour supprimer ou bloquer les cookies, mais vous ne pourrez peut-être pas accéder à certaines parties de notre site Web sans eux. Ce site Web est géré par Leverage Shares Management Company, qui est une société à responsabilité limitée constituée en Irlande et dont le siège social est situé au 2 Grand Canal Square, Grand Canal Harbour, Dublin 2. En cliquant, vous acceptez les termes et conditions affichés.